Informations

Bainbridge - - Histoire

Bainbridge - - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Bainbridge I

(Brig : T. 259, 1. 100' ; b. 25', dr. 14' ; s. 11.5 k., cpl.
100 ; une. 12 32-pdr. voiture., cl. Bainbridge)

Le premier Bainbridge, un brick de 12 canons, fut lancé le 26 avril 1842 par le Boston Navy Yard et mis en service le 16 décembre 1842, commandé par le commandant Z. F. Johnston.

Parti de Boston le 26 janvier 1843, Bainbridge servit avec l'escadron national jusqu'à son retour à New York le 3 mai 1844. Du 26 juin 1844 au 10 octobre 1847, il servit avec l'escadron brésilien. Elle s'est arrêtée pendant la majeure partie de l'année suivante, puis a passé le 10 avril 1849 en juillet 1850 avec l'escadron africain. Elle a quitté New York le 2 novembre 1850 et jusqu'en septembre 1856 a navigué avec les escadrons africains et brésiliens. Elle retourna à Norfolk le 10 septembre 1856.

Désarmé au Norfolk Navy Yard du 18 septembre 185 au 28 avril 1858, il quitta Hampton Roads, en Virginie, le 18 mai 1858 pour rejoindre l'escadron Sor du Commodore WB Shubriek'~ contre le Paraguay en représailles à l'attaque de Water Witch en 1855. Bainbridge arriva à Asuncion Paraguay, en compagnie de l'escadron en janvier 1859 et après que l'affaire ait été réglée pacifiquement, il resta avec les escadrons brésilien et africain jusqu'à son départ de Rio de Janeiro le 17 septembre 1860. Il arriva à Boston le 9 novembre 1860 et fut mis hors service.

Recommandé le 1er mai 1861, le Bainbridge a navigué pour le golfe du Mexique le 21 mai 1861 et y a navigué jusqu'en juin 1862. Pendant qu'il se trouvait dans la région, il a capturé deux goélettes et aidé à la capture d'un vapeur. Le 3 août 1882, il quitte New York pour rejoindre l'escadron de blocage du golfe de l'Est à key West, en Floride.

En septembre 1862, il reçut l'ordre de se rendre à Aspinwall ~ Panama, où entre le 22 et le 24 novembre, une violente tempête l'obligea à larguer tous les espars, voiles, affûts, obusiers, balles, poudre, provisions et eau. Après d'importantes réparations, il s'embarqua pour New York et arriva à Uay 1863. Le 21 août 1863, alors qu'il se rendait à sa station avec le South Atlantic Blockading Squadron, il chavira au large du cap Hatteras, entraînant la perte de tous ses membres d'équipage sauf un.


Histoire de l'île de Bainbridge

Aujourd'hui, l'île de Bainbridge est un village insulaire pittoresque peuplé d'environ 24 000 habitants, mais l'île est riche en histoire et a abrité d'innombrables habitants au cours de ses 2000 ans d'histoire.

Il suffit de regarder les noms des lieux, des villes et de l'île elle-même pour se rendre compte de la variété des personnes qui ont eu un impact sur l'île au cours des cent dernières années. L'histoire de l'île de Bainbridge est bien préservée par les habitants, comme en témoignent leurs nombreux musées, sites historiques et monuments. La visite de ces sites et l'exploration de l'île de Bainbridge raconteront comment les anciens habitants tribaux, les explorateurs anglais, les colons américains et les immigrants asiatiques ont convergé pour former la culture unique de l'île.

L'histoire de l'île de Bainbridge remonte à des milliers d'années, aux peuples tribaux qui vivaient sur toutes les terres du Puget Sound. Ces indigènes menaient une vie prospère car la région avait une abondance de nourriture dans les eaux et la forêt. Les Suquamish étaient la plus grande tribu de la région lorsque le capitaine George Vancouver, un explorateur anglais, est arrivé sur l'île en 1792. Bien qu'il ait simplement rendu compte de ses découvertes et nommé le point de l'île « Point de restauration », en l'honneur du roi Charles II restauration sur le trône, son arrivée marque le début d'une nouvelle ère pour le pays.

Le prochain tournant de l'histoire de l'île de Bainbridge a eu lieu en 1841, lorsque le lieutenant de la marine américaine Charles Wilkes a visité la région. Il a nommé plusieurs endroits sur l'île et lui a même donné le nom de Bainbridge en reconnaissance du commodore William Bainbridge qui était célèbre pendant la guerre de 1812. Finalement, le chef Suquamish, le chef Kitsap a été convaincu de déplacer son peuple vers le nord avec la promesse de plus grandes opportunités, et en 1855, il a signé un traité accordant les terres au gouvernement américain.

Grâce aux ressources naturelles de la région, l'île de Bainbridge et tout le comté de Kitsap ont réussi dans les industries de l'exploitation forestière, de la construction navale et de l'agriculture qui ont attiré de nombreux immigrants asiatiques, en particulier ceux du Japon et des Philippines. Les gens ont réussi dans leurs entreprises et les deux grandes villes, Port Blakely et Port Madison, abritaient des hôtels, des écoles, des sites d'expédition et plus encore. À une certaine époque, Port Blakely était même l'heureux propriétaire de la plus grande scierie au monde.

En raison de la proximité de la région avec les nations orientales, l'histoire de l'île Bainbridge a été affectée par plusieurs entreprises militaires. Dans les années 1900, Fort Ward a été construit par l'armée américaine et plus tard, de 1948 jusqu'après la guerre de Corée, il a servi de base d'espionnage pour la marine. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la communauté de l'île de Bainbridge a lutté car bon nombre de ses citoyens japonais-américains ont été contraints à des camps d'internement sanctionnés par le gouvernement loin de chez eux. La tradition navale de la région se poursuit aujourd'hui, et pas plus tard qu'en 2004, les stations navales de Bremerton et Bangor ont été combinées dans la base navale de Kitsap.

L'île est devenue une seule ville en 1991 lorsque la ville de Winslow a annexé le reste de l'île, marquant une autre évolution dans l'histoire de l'île de Bainbridge. Depuis lors, la ville continue de croître et profite de sa proximité avec Seattle tout en préservant l'environnement naturel de la région et en honorant son histoire intéressante.


Bainbridge a été à l'origine colonisé par les Amérindiens des nations iroquoises. Pendant la Révolution américaine, ces tribus sont devenues des alliées des Britanniques et ont commencé des raids sur les colonies américaines. En 1779, George Washington ordonna l'expédition Sullivan dans ce qui est aujourd'hui le nord de l'État de New York. Lorsque le général James Clinton atteignit la région de Bainbridge, les tribus s'étaient réfugiées dans le Haut-Canada. Les forces de Clinton ont détruit leurs maisons et leurs récoltes, y compris leurs magasins d'hiver.

La ville a d'abord été colonisée par les Américains d'origine européenne vers 1788, d'abord par un groupe appelé les "Vermont Sufferers". Il s'agissait de personnes originaires de l'est de l'État de New York, qui avaient perdu leurs revendications en raison de la vente de terres par le Vermont pour les mêmes revendications.

La ville a été formée en 1791 en tant que "Ville de Jéricho" dans le comté de Tioga avant la formation du comté de Chenango. Le nom Bainbridge a été adopté en 1814 en l'honneur du commodore de la marine américaine William Bainbridge. Par la suite, la commune fut réduite par la création de nouvelles villes dans le comté : En 1793, une partie de Bainbridge fut utilisée pour former les parties des villes de Norwich et Oxford plus de Bainbridge fut utilisée pour les villes de Greene (1798 et 1799) et Afton (1857).

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville de Bainbridge a une superficie totale de 34,7 milles carrés (90,0 km 2 ), dont 34,3 milles carrés (88,9 km 2 ) de terre et 0,42 milles carrés (1,1 km 2 ), soit 1,24 %, c'est de l'eau. [3] La rivière Susquehanna traverse le centre de la ville, entrant du côté est et sortant par le sud.

La limite est de la ville est la frontière du comté de Delaware.

L'Interstate 88 traverse la ville, en suivant la rivière Susquehanna. La New York State Route 206 croise la I-88 et la New York State Route 7 au niveau du village de Bainbridge. Un rond-point a été construit en 2007 à l'intersection de la County Route 39 et de la State Route 206 sur la rive est de la rivière Susquehanna, entre la I-88 et le village de Bainbridge. Le pont sur la Susquehanna a été achevé en 2007, remplaçant l'ancien pont métallique.

Population historique
Recensement Pop.
18202,290
18303,040 32.8%
18403,324 9.3%
18503,338 0.4%
18601,588 −52.4%
18701,793 12.9%
18801,924 7.3%
18902,117 10.0%
19001,991 −6.0%
19102,017 1.3%
19202,009 −0.4%
19302,192 9.1%
19402,410 9.9%
19502,706 12.3%
19603,177 17.4%
19703,370 6.1%
19803,331 −1.2%
19903,445 3.4%
20003,401 −1.3%
20103,308 −2.7%
2016 (est.)3,226 [2] −2.5%
Recensement décennal américain [4]

Au recensement [5] de 2000, il y avait 3 401 personnes, 1 368 ménages et 928 familles résidant dans la ville. La densité de population était de 99,1 personnes par mile carré (38,3/km 2 ). Il y avait 1 521 unités de logement à une densité moyenne de 44,3 par mile carré (17,1/km 2 ). La composition raciale de la ville était de 98,35 % de Blancs, 0,32 % de Noirs ou d'Afro-américains, de 0,24 % d'Asiatiques, de 0,06 % d'Insulaires du Pacifique, de 0,29 % d'autres races et de 0,74 % de deux races ou plus. Hispanique ou Latino de n'importe quelle race représentaient 1,18 % de la population.

Il y avait 1 368 ménages, dont 31,0% avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 54,8% étaient des couples mariés vivant ensemble, 8,8% avaient une femme sans mari présent et 32,1% étaient des non-familles. 26,7 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 11,0 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,48 et la taille moyenne des familles était de 2,99.

Dans la commune, la population est dispersée, avec 26,1% de moins de 18 ans, 7,8% de 18 à 24 ans, 27,0% de 25 à 44 ans, 24,7% de 45 à 64 ans et 14,4% qui ont 65 ans ou plus âgée. L'âge médian était de 39 ans. Pour 100 femmes, il y avait 101,5 hommes. Pour 100 femmes de 18 ans et plus, il y avait 96,2 hommes.

Le revenu médian d'un ménage de la ville était de 37 219 $ et le revenu médian d'une famille était de 41 625 $. Les hommes avaient un revenu médian de 28 009 $ contre 25 533 $ pour les femmes. Le revenu par habitant de la ville était de 17 832 $. Environ 8,6 % des familles et 10,9 % de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté, dont 13,8 % des moins de 18 ans et 6,0 % des 65 ans ou plus.

    – Le village de Bainbridge est à la jonction de NY-7 et NY-206 par la rivière Susquehanna.
  • Bennettsville – Un hameau sur la limite est de la ville dans la partie sud-est de la ville sur NY-206.
  • Aéroport municipal de Sidney (N23) – Un aéroport à l'est de la ville, en partie à Bainbridge, au nord de la I-88.
  • Vallée de l'Union – Un hameau dans le coin nord-ouest de la ville et au nord de West Bainbridge sur la route de comté 17.
  • Bainbridge Ouest – Un hameau près de la limite ouest de la ville sur NY-206.

Cette région climatique se caractérise par de grandes différences de température saisonnières, avec des étés chauds à chauds (et souvent humides) et des hivers froids (parfois très froids). Selon le système de classification climatique de Köppen, Bainbridge a un climat continental humide, abrégé « Dfb » sur les cartes climatiques. [6]


Histoire

Le canton de Bainbridge se trouve sur un plateau qui s'incline vers la rivière Paw Paw au nord et le ruisseau Pipestone au sud. Conformément à l'ordonnance du Congrès continental de 1785, les terres du Michigan ont été arpentées et Bainbridge est devenu le canton 4 sud et le rang 17 ouest. C'est l'un des trois cantons du comté de Berrien d'une superficie de 6 milles carrés et de 36 sections. D'autres cantons du comté ont des limites inégales causées par les lacs et les rivières.

Bartholomew Sharrai, un Canadien français, est considéré comme le premier colon permanent du canton de Bainbridge. Il est venu en 1833 et s'est installé dans la section 8, sur un terrain situé sur le chemin North Branch. Un autre Canadien l'a bientôt suivi, un homme nommé "Ruleaux" qui a déposé une revendication sur un terrain adjacent aux Sharrai. Ruleaux a construit une cabane en rondins rudimentaire, l'a remplie de whisky jusqu'au bord et l'a appelée une taverne. En deux ans, le quartier serait connu sous le nom de « Place des Règles » ?

En février 1836, James Enos et ses deux frères achetèrent la Place Ruleaux pour tenter de la rendre un peu plus respectable. La taverne est devenue l'un des arrêts réguliers pour les diligences voyageant entre Saint-Joseph et Détroit. Suite à ce succès, une autre taverne a été érigée qui est devenue le site des premières élections municipales en 1837.

Les premiers échanges commerciaux dans le canton ont eu lieu entre les colons et les Indiens. Les colons ont échangé des couteaux, des perles et des bibelots contre des fourrures indiennes. Avec la construction de routes primitives, le commerce s'est poursuivi par l'intermédiaire des colporteurs yankees qui marchaient de maison en maison en portant des cartables ou des sacs à dos. Même si aucun achat n'était effectué, le colporteur resterait pour deux repas et une nuit d'hébergement. Même les cordonniers voyageaient de maison en maison et restaient aussi longtemps qu'il le fallait pour fabriquer des chaussures pour toute la famille.

Le canton de Bainbridge reste principalement une communauté de producteurs de fruits, gouvernée par des gens sympathiques et dédiée à une bonne qualité de vie.


Contenu

Pendant des milliers d'années, [9] les membres du peuple Suquamish et leurs ancêtres ont vécu sur la terre aujourd'hui appelée Bainbridge Island. [10] Il y avait neuf villages sur l'île, dont des villages d'hiver à Port Madison, Battle Point, Point White, Lynwood Center, Port Blakely et Eagle Harbor, ainsi que des villages d'été à Manzanita, Fletcher Bay et Rolling Bay. [9]

En 1792, l'explorateur anglais le capitaine George Vancouver passa plusieurs jours avec son navire HMS Découverte ancré au large de Restoration Point à l'extrémité sud de l'île Bainbridge pendant que des groupes de bateaux surveillaient d'autres parties de Puget Sound. Vancouver a passé une journée à explorer Rich Passage, Port Orchard et Sinclair Inlet. Il n'a pas réussi à trouver le passage d'Agate, et ses cartes montrent donc l'île de Bainbridge comme une péninsule. Vancouver a nommé Restoration Point le 29 mai, date anniversaire de la restauration anglaise, en l'honneur du roi Charles II. [11]

En 1841, le lieutenant de la marine américaine Charles Wilkes a visité l'île tout en arpentant le nord-ouest du Pacifique. Le lieutenant Wilkes a nommé l'île en l'honneur du commodore William Bainbridge, commandant de la frégate USS Constitution pendant la guerre de 1812. À l'origine, les colons utilisaient l'île de Bainbridge comme centre pour les industries de l'exploitation forestière et de la construction navale. L'île était connue pour ses cèdres énormes et accessibles, qui étaient particulièrement recherchés pour les mâts de navires. Le siège du comté d'origine du comté de Kitsap était à Port Madison, à l'extrémité nord de l'île.

En 1855, la tribu Suquamish a renoncé à ses droits sur l'île Bainbridge en signant le traité de Point Elliott. [12] Les Suquamish ont accepté de céder tout leur territoire (qui comprenait Bainbridge Island) aux États-Unis en échange d'une réservation à Port Madison et de droits de pêche à Puget Sound. [12]

La première génération d'immigrants japonais, les Issei, est arrivée en 1883. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les résidents japonais-américains de l'île de Bainbridge ont été les premiers à être envoyés dans des camps d'internement, un événement commémoré par le Bainbridge Island Japanese American Exclusion Memorial, qui a ouvert ses portes en 2011. [13] [14] Ils ont été détenus par le gouvernement américain pendant toute la durée de la guerre par crainte d'espionnage. Une station de radiogoniométrie à haute fréquence (HFDF) a été établie ici par la Marine pendant la guerre. Ces sites d'interception radio le long de la côte ouest ont été utilisés pour suivre les navires de guerre japonais et les navires de la marine marchande aussi loin que le Pacifique occidental. Les autres stations de la côte ouest se trouvaient en Californie à Point Arguello, Point Saint George, Farallon Islands et San Diego. [15]

Depuis les années 1960, Bainbridge Island est devenue une communauté de dortoirs de plus en plus aisée de Seattle, à 35 minutes de trajet sur les ferries de l'État de Washington. [16]

La ville occupe tout l'espace de l'île de Bainbridge depuis le 28 février 1991, lorsque la ville de Winslow (environ 1,5 miles carrés (3,9 km 2 ) de terres sur Eagle Harbor, incorporé le 9 août 1947) a annexé le reste de l'île [ 17] [18] après un référendum de novembre 1990 passé de justesse. [19] Elle est officiellement restée la ville de Winslow pendant plusieurs mois, jusqu'au 7 novembre 1991, date à laquelle la ville de Winslow a été rebaptisée la ville de Bainbridge Island. [19]

L'île de Bainbridge s'est formée au cours de la dernière période glaciaire, il y a 13 000 à 15 000 ans, lorsque le glacier Vashon de 910 m d'épaisseur a gratté les bassins de Puget Sound et du canal Hood.

L'île de Bainbridge est située dans le bassin de Puget Sound, à l'est de la péninsule de Kitsap, directement à l'est de la péninsule de Manette et à l'ouest de la ville de Seattle. L'île mesure environ 8 km de large et 16 km de long, couvrant près de 17 778 acres (27,778 milles carrés 71,95 km 2 ), et est l'une des plus grandes îles de Puget Sound. [20]

Les rives de l'île Bainbridge bordent le corps principal du détroit de Puget, ainsi que la baie de Port Orchard, une grande baie protégée et deux passages de marée à fort courant, le passage Rich et le col Agate. L'île se caractérise par un littoral irrégulier d'environ 53 miles (85 km), avec de nombreuses baies et criques et une diversité importante d'autres formes de terres côtières, y compris des flèches, des falaises, des dunes, des lagunes, des avant-pays cuspidés, des tombolos, des vasières, des ruisseaux et les deltas de marée, les îles et les affleurements rocheux. Le point culminant est de 425 pieds (130 m) Toe Jam Hill. [21]

Sur la péninsule de Kitsap, Bremerton et Poulsbo se trouvent de l'autre côté du canal de Port Orchard à l'ouest, et la ville de Port Orchard s'étend de l'autre côté de Rich Passage au sud.

L'île est assez vallonnée et est connue pour sa populaire balade à vélo Chilly Hilly chaque février. Cette randonnée a été le début officieux de la saison de vélo dans le nord-ouest du Pacifique depuis 1975.

L'île de Bainbridge est reliée à la péninsule de Kitsap par le pont Agate Pass, transportant la SR 305 au-dessus du passage Agate. Le seul autre moyen public de quitter l'île est le ferry Seattle-Bainbridge, le service de Washington State Ferries du quai de Winslow à Eagle Harbor à Colman Dock (Pier 52) à Seattle.

Population historique
Recensement Pop.
1950637
1960919 44.3%
19701,461 59.0%
19802,196 50.3%
19903,081 40.3%
200020,308 559.1%
201023,025 13.4%
2019 (est.)25,298 [5] 9.9%
Recensement décennal américain [22]
Estimation 2018 [23]

Selon une estimation de 2007, le revenu médian d'un ménage dans la ville était de 88 243 $ et le revenu médian d'une famille était de 108 605 $. Les hommes avaient un revenu médian de 65 853 $ contre 42 051 $ pour les femmes. Le revenu par habitant de la ville était de 37 482 $. Environ 3,0% des familles et 4,4% de la population vivaient en dessous du seuil de pauvreté, dont 3,8% des moins de 18 ans et 3,3% des 65 ans ou plus.

Le profil socioéconomique varie considérablement entre les régions rurales de l'île et Winslow, son centre urbain. Contrairement à l'île de Bainbridge dans son ensemble, Winslow abrite des ménages avec un large éventail de revenus. En 2010, le groupe d'îlots de recensement dans lequel se trouve Winslow avait un revenu médian des ménages de 42 000 $, moins de la moitié du revenu médian des ménages de l'île et un tiers de plusieurs des groupes d'îlots les plus riches de l'île, et également 10 000 $ de moins que le niveau national et national. moyennes. Plus de la moitié des ménages de Winslow vivent dans des logements locatifs, contre 20 % des ménages de l'île.

Recensement de 2010 Modifier

Au recensement [4] de 2010, il y avait 23 025 personnes, 9 470 ménages et 6 611 familles résidant dans la ville. La densité de population était de 833,9 habitants par mile carré (322,0/km 2 ). Il y avait 10 584 unités de logement à une densité moyenne de 383,3 par mile carré (148,0/km 2 ). La composition raciale de la ville était de 91,0 % de Blancs, 0,4 % d'Afro-américains, 0,5 % d'Amérindien, 3,2 % d'Asiatiques, 0,2 % d'Insulaires du Pacifique, 0,7 % d'autres races et 3,9 % de deux races ou plus. Les hispaniques ou les latinos de toute race représentaient 3,9% de la population.

Il y avait 9 470 ménages, dont 31,9 % avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 60,2 % étaient des couples mariés vivant ensemble, 7,1 % avaient une femme sans mari présent, 2,6 % avaient un homme sans femme présente, et 30,2 % n'étaient pas des familles. 25,1 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 10,6 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,41 et la taille moyenne des familles était de 2,88.

L'âge médian dans la ville était de 47,7 ans. 23,7 % des résidents avaient moins de 18 ans, 4,1 % avaient entre 18 et 24 ans 17,5 % avaient entre 25 et 44 ans 38 % avaient entre 45 et 64 ans et 16,4 % avaient 65 ans ou plus. La composition par sexe de la ville était de 48,3 % d'hommes et 51,7 % de femmes.

Recensement de 2000 Modifier

Au recensement de 2000, il y avait 20 308 personnes, 7 979 ménages et 5 784 familles résidant dans la ville. La densité de population était de 735,6 habitants par mile carré (284,0/km 2 ). Il y avait 8 517 logements à une densité moyenne de 308,5 par mile carré (119,1/km 2 ). La composition raciale de la ville était de 92,88 % de blancs, 0,28 % d'afro-américains, 0,62 % d'amérindiens, 2,40 % d'asiatiques, 0,11 % d'insulaires du Pacifique, 0,75 % d'autres races et 2,96 % de deux races ou plus. Les Hispaniques ou les Latinos, de toute race, représentaient 2,17 % de la population.

Il y avait 7 979 ménages, dont 36,8% avaient des enfants de moins de 18 ans vivant avec eux, 63,1% étaient des couples mariés vivant ensemble, 7,1% avaient une femme au foyer sans mari présent et 27,5% étaient des non-familles. 22,6 % de tous les ménages étaient composés d'individus et 9,1 % avaient une personne vivant seule âgée de 65 ans ou plus. La taille moyenne des ménages était de 2,52 et la taille moyenne des familles était de 2,98.

Dans la ville, la population était dispersée, avec 26,7% de moins de 18 ans, 3,6% de 18 à 24 ans, 23,8% de 25 à 44 ans, 33,1% de 45 à 64 ans, et 12,8% qui avaient 65 ans ou plus âgée. L'âge médian était de 43 ans. Pour 100 femmes, il y avait 94,5 hommes. Pour 100 femmes de 18 ans et plus, il y avait 90,0 hommes.

Bainbridge Island a quatre centres de commerce. Winslow est le cœur du centre-ville et abrite la plupart des magasins et des restaurants. Lynwood Center à l'extrémité sud de l'île compte plusieurs restaurants et un petit hôtel. Fletcher Bay, qui est situé au centre, possède une petite épicerie et un restaurant. Rolling Bay, sur le côté est de l'île, est un petit centre commercial avec Bay Hay and Feed, le bureau de poste Bud Hawk et plusieurs magasins commerciaux.

Les journaux locaux sont l'hebdomadaire Examen de l'île de Bainbridge, Kitsap Sun, et le Insulaire de Bainbridge.

Écoles publiques Modifier

Bainbridge Island est desservie par le Bainbridge Island School District, qui abrite les écoles publiques suivantes :

  • Capt. Johnston Blakely Elementary School (K-4)
  • Capt. Charles Wilkes Elementary School (K-4)
  • École primaire d'Ordway (K-4)
  • École intermédiaire Sonoji Sakai (5-6)
  • École intermédiaire Woodward (7-8) (9-12)

BISD propose également des programmes éducatifs à domicile et dirigés par les élèves sous l'égide de la Commodore Options School :

Écoles privées Modifier

  • École de campagne Montessori (PK-6)
  • École Madrona (PK-8)
  • École catholique Sainte-Cécile (PK-8)
  • L'école de l'île (K-5)
  • École de campagne de Carden (K-8)
  • École Hyla (6-12)

L'Académie navale de Puget Sound, anciennement la Moran School, a fonctionné sur l'île de 1914 à 1933, puis à nouveau de 1937 à 1951.

La communauté s'est particulièrement souciée de préserver les espaces verts et de garder un contrôle strict sur le développement, à la fois résidentiel et commercial. Le Bainbridge Island Land Trust, la ville et le district du parc jouent un rôle déterminant dans le maintien de l'espace ouvert de l'île.

Les programmes sportifs ont du succès. En 2001, la Petite Ligue de Bainbridge Island était représentée à South Williamsport, en Pennsylvanie, aux Séries mondiales de la Petite Ligue. L'équipe de crosse du lycée de l'île est connue pour de nombreux titres d'État, le plus récent ayant eu lieu le 19 mai 2007 contre son rival Mercer Island. [24] L'équipe de voile du lycée de l'île a été l'Association de voile interscolaire du nord-ouest régnant [25] les champions de course d'équipe en double du district pendant les cinq dernières saisons et est classée 12ème dans la nation. [26] En 2009, l'équipe de Fastpitch du lycée Bainbridge a remporté le titre d'État de Washington 3A. L'équipe a également joué dans le match de championnat en 2010. En 2011, 2012 et 2018, l'équipe de crosse de Bainbridge High School Girls a remporté le championnat d'État.

Le sport du pickleball a été inventé par la famille du membre du Congrès Joel Pritchard dans leur résidence d'été sur l'île de Bainbridge en 1965. Il est similaire au badminton et au tennis, mais se joue avec des pagaies et une balle en plastique légère. [27]

Bainbridge Island a un conseil municipal de sept membres. Les membres sont élus pour des mandats échelonnés de quatre ans et nomment un directeur municipal. [1]

Bainbridge Island est un bastion du Parti démocrate. Jay Inslee, le 23e gouverneur de Washington, est un résident local et l'a représenté au Congrès de 1999 à 2012.

Bainbridge Island se trouve dans le 23e district de l'État de Washington et, depuis janvier 2020 [mise à jour], est représentée par les représentants de l'État démocrate Sherry Appleton (démocrate) et le représentant Drew Hansen et la sénatrice de l'État démocrate Christine Rolfes. Au Congrès américain, Bainbridge fait partie du 6e district du Congrès de Washington et est représenté par le démocrate Derek Kilmer. [28]

Lors de l'élection présidentielle de 2004, le démocrate John Kerry a obtenu 72,87 % des voix contre 25,58 % pour le républicain George W. Bush. [29] En 2008, Barack Obama a battu John McCain par une marge de 77,79 % à 20,79 %. [ citation requise ]

Lors des élections de 2009, Bainbridge Island a adopté le référendum 71, le projet de loi sur les droits des homosexuels « Tout sauf le mariage », avec 79,40 % des voix. [30] [ échec de la vérification ] Il a reçu 53,15% dans tout l'État. [ citation requise ] Bainbridge Island était l'une des rares municipalités de l'État où la mesure a surpassé Obama.

Lors de la primaire démocrate de 2008 (qui dans l'État de Washington n'a pas été utilisée pour la nomination des délégués), Barack Obama a battu Hillary Clinton par une marge de 67,8% à 29,7%. [31] C'était la deuxième meilleure performance d'Obama dans une municipalité constituée dans l'État, derrière Yarrow Point. Dans le caucus précédent, Obama a reçu 79,3 % des délégués, Clinton 19,8 % et 0,1 % n'étaient pas engagés. [32]

L'île fictive de San Piedro dans le roman de 1994 Neige qui tombe sur les cèdres est basé sur l'île de Bainbridge. L'auteur du roman, David Guterson, vit sur l'île et a travaillé pendant dix ans comme enseignant au Bainbridge High School.

Dans le roman de Michael Crichton de 1994 Divulgation, le protagoniste Tom Sanders vit avec sa femme et ses deux enfants sur l'île de Bainbridge. Certaines scènes de l'adaptation cinématographique plus tard dans l'année ont été tournées sur l'île, notamment au terminal de ferry de Bainbridge et à l'école élémentaire Capt. Johnston Blakely.

L'épilogue du film de 1996 Cette chose que tu fais! révèle que les personnages principaux Guy Patterson et Faye Dolan ont déménagé avec leurs quatre enfants à Bainbridge Island, où ils ont fondé le Conservatoire de musique fictif de Puget Sound.

Bainbridge Island est présenté dans le premier épisode de la quinzième saison de la série de télé-réalité HGTV La vie insulaire. [33]


Bainbridge - - Histoire

La sécurité de nos membres, bénévoles et visiteurs est de la plus haute importance pour nous. Dans le cadre des efforts visant à freiner la propagation du coronavirus, le musée de la maison Bissell-Tucek reprendra ses portes ouvertes à partir du troisième samedi d'avril sur rendez-vous entre 13h et 16h. Il est important que nous fassions notre part pour aider à contrôler la pandémie de coronavirus et protéger nos membres, nos guides et nos visiteurs. Tous les invités doivent porter des masques et pratiquer la distanciation sociale. Pour prendre rendez-vous, veuillez appeler le (440) 399-7185. Merci.

En 1817, notre canton a été nommé en l'honneur du commodore William Bainbridge, héros de la guerre de 1812.

La Société historique de Bainbridge a été organisée en 1990 pour préserver l'histoire du canton et rappeler aux résidents le « vieux Bainbridge ». Pour ce faire, la société recueille des artefacts et des souvenirs des résidents locaux pour les exposer au musée de la maison Bissell-Tucek.

La partie sud a été construite en 1835 par Justus Bissell, le premier maître de poste du canton. La section nord a été ajoutée dans les années 1870 par John et Lovina Edick. La maison a servi de résidence à 9 familles différentes entre 1835 et 2000, Frank Tucek étant le dernier propriétaire pendant près de 60 ans. C'est aujourd'hui un musée d'histoire de la commune. Les chambres contiennent des meubles, des accessoires ménagers, des outils, des photographies, des livres et d'autres objets de collection.

La Bainbridge Historical Society se réunit tous les mois dans l'édifice Burns-Lindow.

Les heures

Le musée de la maison Bissell-Tucek reprendra ses portes ouvertes le troisième samedi du mois entre 13h et 16h en avril. Pour la sécurité de nos bénévoles et visiteurs, nous vous demandons de planifier une heure de visite à l'avance en nous appelant au (440) 399-7185. Des heures de rendez-vous spéciales en semaine et le week-end peuvent également être programmées à l'avance.

*Tous les invités doivent porter des masques faciaux et pratiquer la distanciation sociale.*

Adresse

Société historique du canton de Bainbridge 17870, chemin Chillicothe
Canton de Bainbridge, OH 44023
Pas de téléphone chez BTHS

Pour plus d'informations, appelez la mairie de Bainbridge au (440) 543-9871.

Réunions à l'édifice Burns-Lindow
8465 Bainbridge Road (coin SW de Bainbridge Rd. et Rt. 306)
Pas de téléphone


Bainbridge- - Histoire

Bainbridge est l'un des plus historiques et
charmantes villes du Sud. Il est situé sur
la rivière Flint dans le sud-ouest de la Géorgie.

Des recherches archéologiques ont montré que
Bainbridge et ses environs ont
été un point focal de l'activité humaine pour
des milliers d'années. Certains des plus anciens
Des artefacts amérindiens trouvés en Géorgie
sont venus de Spring Creek à proximité,
indiquant la présence des premiers "Paleo Man"
dans les environs bien avant la naissance du Christ.

En 1948, des archéologues de l'Université de
La Géorgie a fouillé le monticule du lac Douglas
à la périphérie de Bainbridge. Leur travail
a révélé une cache de poterie reconstituable
vases, celtes en pierre polie, conques
et 22 sépultures humaines. Le monticule était
trouvé à ce jour de l'heure de l'île Weedon
période (200 A.D. - 900 A.D.).

La première visite connue dans la région par des Européens
est venu en 1540 lorsque l'expédition espagnole
de Hernando de Soto a quitté son camping d'hiver
à Tallahassee d'aujourd'hui et a marché
Nord. Bien qu'il y ait un différend considérable
sur l'itinéraire exact de sa marche, John R.
Swanton et l'expédition américaine DeSoto
a présenté un cas convaincant en 1936 que le
conquistador traversé ou à proximité
Bainbridge.

Swanton raisonnait, avec une logique considérable,
que les Espagnols suivaient probablement les plus anciens
chemin indien connu à travers la région. Cette
sentier, appelé le "Pensacola à Saint-Augustin
Route" par les Britanniques qui l'ont cartographié en 1778,
traversé la rivière Flint à Bainbridge. Les
Flint à la ville ressemble beaucoup au
rivière décrite dans les récits survivants de
l'expédition DeSoto.

Au moment de la Révolution américaine,
Bainbridge était le site d'un ruisseau inférieur
Village indien appelé Pucknawhitla. Un blanc
commerçant nommé James Burges (ou Burgess)
avait établi un poste de traite ici et
épousa la fille du chef du village.
Lors du passage des Britanniques en 1778,
ils ont donné le nom de la colonie comme
"La ville de Burges"

Le poste de commerce frontalier a continué à fonctionner
jusqu'à la mort de Burges, quelque part dans le
début du 19e siècle. Son site a été présenté comme un
"old règlement" sur le terrain d'origine
sondages, indiquant que cela faisait longtemps
abandonné en 1819-1820.

À l'hiver 1813-1814, après une partie de guerre
de son village a été vaincu par William
McIntosh et les guerriers alliés des États-Unis de
Coweta à la bataille d'Uchee, Alabama, le
Le chef de Lower Creek Neamathla (Eneah
Emathla) a déménagé son village de Fowltown
de près d'Albany à un site au sud de ce qui est
maintenant Bainbridge. Neamathla n'était pas une fête
au traité de Fort Jackson , qui en 1814
a cédé tout le sud-ouest de la Géorgie aux États-Unis
États.

Parce qu'il n'avait pas signé le Fort Jackson
traité, Neamathla ne se considérait pas
lié par elle. À la fin de l'été 1817, les États-Unis
les troupes avaient commencé à construire Fort Scott 18
miles sur la rivière Flint de Bainbridge.
Le chef a averti leur commandant, le major
David E. Twiggs, ne pas traverser vers le sud
côté de la rivière Flint ou pour y couper du bois.
La terre était à lui, dit-il à Twiggs, et il
a été "dirigé par les Pouvoirs Supérieurs pour défendre
il."

L'armée américaine a décidé de surmonter
La résistance de Neamathla en s'emparant de lui. Au
Le 21 novembre 1817, le major Twiggs dirige 250
hommes de l'autre côté de la rivière Flint au Bainbridge
traversée et a tenté d'encercler Fowltown. Les
Les guerriers indiens ont résisté et une forte
escarmouche a eu lieu.

L'armée a essayé à nouveau le 23 novembre 1817,
lorsque le lieutenant-colonel Matthew Arbuckle a dirigé 300 hommes
à Fowltown. Les soldats ont trouvé le village
abandonnés et chargeaient du maïs indien
dans un chariot quand Neamathla et son
des guerriers ont soudainement émergé du marais
qui a presque entouré la ville et a ouvert
Feu. La bataille qui suivit dura près de 20
minutes, ne se terminant que lorsque le chef et son
les hommes ont disparu dans le marais.

La première victime américaine des guerres séminoles
was a fifer from the 7th U.S. Infantry named
Aaron Hughes. He was killed at the Battle of
Fowltown and his body was brought away by
the soldiers when they left the village.

Arbuckle fell back to the high bluff overlooking
the Flint River crossing. There, on the site
where Bainbridge would later grow, he built a
small blockhouse that he named Fort
Hughes after the unfortunate army musician.
A garrison of 40 men was left behind under
Captain John N. McIntosh to hold the fort
when Arbuckle and the main body returned to
Fort Scott.

McIntosh and his men held Fort Hughes for
only three weeks, but during that time fended
off a major attack by Creek, Seminole and
African or "Black Seminole" warriors.

The site of Fort Hughes is marked by a
monument and preserved today at the J.D.
Chason Memorial Park in Bainbridge. Please
click here to learn more .

The first settlers began to drift into the area
not long after the First Seminole War ended
in 1818. The bluff where Fort Hughes stood
was an obvious site for a settlement and
when Daniel O. Neel arrived with his wife and
8 children in 1822, he was quick to grasp that
fact.

One of the few early settlers who could read
and write, Neel was elected the first clerk of
the Superior Court when Decatur County was
established by the Georgia Legislature in
1823. He learned that the lot containing the
high level land had been drawn in the
Georgia Land Lottery by William Harper.

Harper then lived in nearby Jackson County,
Florida, so Neel went to him and negotiated
the purchase of 250 acres for $20. He then
surveyed off 50 acres of this parcel as a town
site and sold it to the Inferior Court for $100.
The court then auctioned off the lots and the
City of Bainbridge came into being.

Much of Neel's early handiwork can still be
seen in Bainbridge. The beautiful central
square of the city - Willis Park - was part of
his original design.

When it was founded, Bainbridge was far off
in the wilderness, but in 1827 tthe arrival of
steamboats on the Flint, Chattahoochee and
Apalachicola Rivers changed everything and
fast. Bainbridge quickly emerged as a port for
farmers and plantation owners along the
Flint River and the town boomed.

By the time of the Civil War, Bainbridge was
one of the largest cities in Southwest
Géorgie. The riverboats brought prosperity
and stores, banks, law offices and an
elaborate inn surrounded the central square.

After Georgia seceded in 1861, the boats
also carried the men and boys of the town off
to fight for the Confederacy. Monuments on
Willis Park memorialize their sacrifice, along
with the sacrifices of local soldiers who
served in other wars.

The steamboats gave life and prosperity to
Bainbridge, well into the 20th century. Les
bell of the John W. Callahan , a boat owned
by a local businessman, can be seen at
Willis Park. A historical marker on the river
pays tribute to the days of the steamboats.

Bainbridge today is a beautiful and charming
community, known for its tree-lined streets
and elegant old antebellum and Victorian
maisons. The town continues to revolve
around its central square (Willis Park), which
is beautifully maintained. The high clock
tower of the Victorian-era Decatur County
Courthouse rises above one corner and the
surrounding blocks are lined with historic
buildings, many of them over 100 years old.


History: Fort Bainbridge was established along the Federal Road in Russell County

Editor’s Note: Russell County has a long history that is important to the State of Alabama and its evolvement from an area described in the book “Russell County in Retrospect” by Anne Kendrick Walker as a “barbaric land” to what it is today. The story that follows is another of a series to inform you – our readers – about the history of Russell County.

The following is the “Through The Years” column by Dr. Peter Brannen that appeared in the Montgomery Advertiser in April of 1932 about Fort Bainbridge in Russell County.

Fort Bainbridge, In Russell

Capt. Jett Thomas, an artillery officer under Gen. John Floyd. directed the building of Fort Bainbridge on the Federal Road In January, 1814. Gen. Floyd, in command of 1227 Infantry, a company of cavalry and 400 friendly Indians, was on his second Invasion of the- Upper Creek Indian Country and erected several bases of supplies. Three of these were named for commodores in the Navy. William Bainbridge. of Tripolitan fame, who distinguished himself In 1812, was honored here, and in the post near our present Tuskegee, they honored the shipper of the Constitution who so effectively whipped the Guerrier – Isaac Hull.

The past, even though a century agone, is ever linked with the present. But little more than 20 years ago, what we dally see as the Woman’s College campus was the Jett Thomas farm, and beautiful Thomas Avenue of South Montgomery of today was just a part of the estate of that recently departed relative of this Georgia surveyor who built these earthworks.

Character of the Fort

Adam Hodgson, the British traveler, who was at the tavern there In 1820, says that It was a “small stockaded mound post.” As we have an actual sketch of one of the posts on the Federal Road and are told that they were all alike, we may well know their appearance.

An earthwork, square or rectangular, was thrown up and sharpened tree trunks were sunk close together forming a stockade. There was only one gate. A blockhouse was always in one corner and some of the larger forts had two, in opposite comers, diagonally across from each other. The officers’ quarters were inside. The magazine and ammunition supplies were inside, but the garrison, it Is said, lived outside the fort.

Location Of The Fort

Fort Bainbridge was In the North half of section 3, township 15, range 28, and just east of the present boundary line of Russell County. Many maps show it on the right side of the Federal Road as the traveler went west.

It is four miles west of Uchee post office of today, and at what the present generation calls Boromville. The maps carried it as an established point practically to the beginning of the present century.

Bainbridge Post Office, Macon County, is shown in the post office directory from 1841 to 1851, but this probably locates which house in the settlement was used for the office. The Macon County line is less than 1,000 feet from the old fort site, so Ayres S. Turpen, the postmaster of that time, must have lived just over the line. His family points out his old store site even today.

Hampton S. Smith, recently from Georgia, on June 14, 1838, entered the north half of section 3. By the Treaty of 1832, To-ku-le, a relative of Big ‘Warrior, the former Upper Creek chief, was granted this half, so Mr. Smith made his purchase from this Indian. The Indians did not move out until 1836 and Mr. Smith must occupy his lands for three years, which proves that he came to the Uchee country in 1836. His descendants live at Uchee pest office today.

Examine a topographical map and the Federal Road will be seen to follow a ridge along much of its route through Alabama. At Fort Bainbridge the ridge is sharply marked. A traveler noted In 1828 that “the springs on either side of my hotel empty themselves into the Gulf of Mexico through widely divided waters, one into the Chattahoochee River and the other into the Alabama.” The north fork of Cowikee Creek rises here and the spring on the right side of the road, the one which furnished the water to the tavern, flowed into the Tallapoosa and found its way to the Gulf of Mexico.

Lewis’s Tavern

Capt. Kendall Lewis, chief of Col. Benjamin Hawkins’s scouts, ran the tavern at the old fort site for many years after the Indian War In 1814. A British traveler there in 1820 says, “Big Warrior was a sleeping partner in the stand run by Capt. Lewis.”

This note has much more significance than appears on the surface. Big Warrior was the head chief of the nation. Capt. Lewis was his son-in-law. The Government, by the Federal Road agreement required houses of entertainment to have established and fixed charges and these Indian chiefs had a monopoly.

Big Warrior’s son had the tavern at what Is even yet “Creek Stand.” The chief himself had the one at Warrior’s Stand. Kendall Lewis had the Fort Bainbridge tavern, and William Walker, who also married a daughter of Big Warrior, was proprietor at Pole Cat Springs. Thus the Big Warrior was the silent partner, or, as the Englishman expressed it, “the sleeping partner” in four of the five principal taverns in the Creek Nation. Little Prince of Coweta was the silent partner with Capt. Anthony at Fort Mitchell.

The headwaiter at Lewis Tavern In 1820 “was lately from one of the principal inns of the city of Washington.” Many travelers vouch for the hospitality of Capt. Lewis, although he preferred the solitude and remoteness of the woods to the thickly settled country. He was apparently an educated man and had enjoyed the confidence and respect of Col. Hawkins, the Indian agent. He was a native of Georgia and an officer in Floyd’s Army. He first came into the Nation in 1806. He told Adam Hodgson that he was living there with his Indian wife when Tecumseh came South in 1811. This would suggest that Gen. Floyd built his base of supplies at Lewis’s home, rather than that the Chief and the Captain put one of the stopping places on the new road here. The place was already established when the road was built.

Noted Travelers There

Beside Hodgson in 1820, LaFayette and his party stopped there in 1825. Count Baxe-Welmar, the German Crown Prince, was there in 1828, Capt. Basil Hall of the Royal Navy in 1827 and James Stuart, the Scotchman, in 1830. In his journal Mons. Levasseur, LaFayette’s secretary, speaks most cordially of the General’s treatment there. Thomas Woodward, long a characteristic figure in Alabama pioneer history, gives us several accounts of the visit.

There is an interesting tradition in Alabama history in that at almost every one of LaFayette’s stopping places it is claimed that a son was born to the wife of the host at that time and received LaFayette’s name. “General LaFayette” Lewis was born to Mrs. Lewis at Fort Bainbridge on the night of April 1, 1825. His tombstone in the cemetery In Columbus, Ga., proves that fact LaFayette was a guest In Kendall Lewis’s home on April 1, 1825, so one of these stories is positively true.

Count Welmer speaks of Captain Lewis’s house as “the handsomest he had seen in the Indian Territory.” Another traveler describes it as a “two-roomed hall-in-between dwelling house” with small outbuildings or single rooms in the yard. It was built of hewn logs, no doubt the very ones used in Floyd’s Fort Bainbridge Stockade. The main house accommodated 10 persons stopping overnight. Capt. Lewis served a good meal. A dinner on one occasion was soup of turnips, roast beef, roast turkey, barbecued venison “with a sour sauce,” roast chicken, roast pork, sweet potatoes and the accompanying breads and liquors. A traveler says that the meals were served in the large hallway – the open pen between the rooms – in the summer months. In Winter one of the cabins in the yard was the dining room. The “big house” and 10 cabins made up the average planter’s settlement in 1830.

Other References

By an Act of Congress of April 20, 1818, a mall route was provided to run from Fort Mitchell via Fort Bainbridge, Fort Jackson, Burnt. Corn Springs, Fort Claiborne, the town of Jackson, on to Bt. Stephens. Thus the place was a service stop, although there was no designated postmaster before Alabama was admitted to the Union. At that dale (April, 1818), Fort Jackson was the county seat of Montgomery County. Capt. Lewis was either dead before. March 15, 1830, or he had given up the management of the tavern. Mrs. Harris presided at the head of her table and her husband served as headwaiter. Henry M. Lewis is shown in the U. S. Official Register as postmaster for the year 1835 and his salary was $16.82. Mitchell’s map of 1853 shows a tavern stop there. The Federal Road was a stage route even though the main line west out of Columbus, Ga., went by Crawford, the county seat of Russell County, and connected “with the cars” at Milstead.

Today, the old Key mansion erected more than three-quarters of a century ago occupies the old stockade site. Many descendants of this old family, born there, are scattered throughout the state, but none live there at the present time. When I passed this deserted old square-columned antebellum home some weeks ago, it truly indicated that Fort Bainbridge is no more. I made an inquiry of the only resident of the community I could find. She courteously gave me my information and politely asked my name and business. It was then my turn to ask her name. It was “Mandy Smith.” Fort Bainbridge is long since leveled, the Keys have gone to Montgomery and Troy. The Federal Road is no longer travelled, but Mandy is the link of that remote past with the present.


Bainbridge's

Bainbridge's was a major department store in Eldon Square in the centre of Newcastle upon Tyne, England. The store, which is now branded as John Lewis Newcastle, moved to its current site in 1974, but the company dates back to 1838. It claimed to be the first true department store in the world, having begun recording weekly turnover separately by department in 1849. In 2002, after a vote by store employees, the owner John Lewis changed the official name to John Lewis Newcastle.

The store dates back to 1838, when Emerson Muschamp Bainbridge went into partnership with William Alder Dunn [1] and opened a drapers and fashion shop in Newcastle's Market Street. [2] Despite success the two partners fell out and went their separate ways. Their partnership was dissolved in 1841. [3]

In 1849 there were 23 separate departments, with weekly takings recorded by department, the basis for its claim to be the world's first true department store. [4] This ledger survives and is now kept in the archives of the John Lewis Partnership. Emerson became the sole proprietor in 1855. [5] By the 1870s there were more than forty retail departments. [6]

Emerson Bainbridge died in 1892 and his sons took over the business. In that same year, Bainbridge's employed a staff of 600 in Newcastle, and the store had 11,705 square yards of floor space. [4] In 1897 the business became a private limited company. During the Depression, which hit the Newcastle area badly, the store introduced agents who operated in less prosperous areas, collecting payments in weekly instalments. This meant that people on low incomes could continue to buy from the shop and it kept the Bainbridge name and reputation known in areas where otherwise it might have faded away.

In 1952 an offer from the John Lewis Partnership was accepted and ownership transferred to John Lewis in the following year, although the store continued to operate under the Bainbridge brand alongside the words "A branch of the John Lewis Partnership". The John Lewis takeover allowed much needed capital investment into the store, making it into one of the leading department stores in the UK by 1974. [4] In 1976 the store was relocated to the Eldon Square shopping centre in the city, and was at the time the largest John Lewis store outside London. [4]

In 2002 further refurbishment took place, and in the same year (following a suggestion from the store partners) [7] the store was re-branded as John Lewis.

At the time of its demise, the Bainbridge name was one of the longest continuously traded department store brands in the world.

In 2008, a Waitrose supermarket, also owned by the John Lewis Partnership, opened in an extension to Eldon Square, constructed in the undercroft area that was formerly occupied by Eldon Square bus station. The Waitrose is across the mall from the basement entrance of John Lewis, but is not linked to it directly.


Bainbridge- - History

The Bainbridge (DDG 96) is the U.S. Navy's 46th Arleigh Burke-class guided-missile destroyer and was named in honor of Commodore William Bainbridge, who as commander of the frigate USS Constitution distinguished himself in the War of 1812 when he and his crew captured HMS Java, a 38-gun fifth rate frigate of the Royal Navy. Her keel was laid down on May 7, 2003, at Bath Iron Works shipyard in Bath, Maine. She was floated from drydock on Nov. 12 and christened on November 13, 2004. Mrs. Susan Bainbridge Hay, Commodore William Bainbridge's great-great-great-granddaughter, servedas sponsor of the ship. Cmdr. John M. Dorey is the prospective commanding officer.

November 12, 2005 USS Bainbridge was commissioned during a ceremony at Port Everglades, Fla.

December 15, 2006 Cmdr. Stephen J. Coughlin relieved Cmdr. John M. Dorey as CO of the Bainbridge.

January 22, 2007 The guided-missile destroyer pulled into Tampa Bay, Florida, to participate in Tampa Navy Week, one of 26 Navy Weeks planned across America in 2007.

April 19, USS Bainbridge recently moored at HMNB Clyde in Faslane, Scotland, for a brief port call before participating in exercise Neptune Warrior, a 10-day course designed to increase interoperability among NATO coalition forces in a maritime combat environment.

From July 26-31, the Bainbridge participated in a Joint Task Force Exercise (JTFEX) 07-2 "Operation Bold Step," in the Virginia Capes and Jacksonville Op. Areas.

August ?, USS Bainbridge departed Naval Station Norfolk for its maiden deployment in support of Standing NATO Maritime Group (SNMG) 1.

September 17, DDG 96 recently moored in Port Victoria, Seychelles, for a scheduled port visit and to relieve USS Normandy (CG 60) as flagship for commander Standing NATO Maritime Group (SNMG) 1, Rear Admiral Michael K. Mahon.

October 1, USS Bainbridge, along with the Yemeni Coast Guard and other NATO forces are currently in the Red Sea, off the coast of Yemeni island Jazirat at-Tair, conducting search and rescue operations since the volcano erupted Sept. 30.

October 8, The guided-missile destroyer pulled into Souda Bay, Crete, for a brief port call.

October 27, The Bainbridge recently anchored off the coast of Piraeus, Greece, for a port visit to Athens.

December 25, USS Bainbridge recently moored at Cruise Terminal B in Port of Piraeus for a liberty visit to Greece.

January 10, 2008 DDG 96 arrived again at Naval Support Activity Souda Bay for a routine port visit.

February ?, USS Bainbridge returned to Norfolk after a six-month deployment in the U.S. 5th and 6th Fleet Areas of Responsibility (AoR). She also visited ports of Valletta, Malta La Coruna, Spain and Istanbul, Turkey.

6 juin, Cmdr. Frank X. Castellano relieved Cmdr. Stephen J. Coughlin as commanding officer of USS Bainbridge.

August 1, The U.S. Navy completed technical evaluation and training of the remote minehunting system (RMS) aboard the Bainbridge in Panama City, Fla. July 28. The evaluation enables the Navy to continue training on the system, designed as part of the mine warfare mission package for the Littoral Combat Ship.

February 20, 2009 USS Bainbridge departed Naval Station Norfolk for a scheduled deployment as part of the USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) Carrier Strike Group (CSG).

April 9, The Bainbridge arrived before dawn near a 28-foot lifeboat holding four pirates and the kidnapped captain Richard Phillips of a U.S.-flagged cargo ship Maersk Alabama. The American crew of a hijacked ship retook control of the vessel from Somali pirates April 8, after the ship was hijacked early Wednesday about 280 miles southeast of Eyl. The Alabama was carrying emergency food relief to Mombasa, Kenya.

April 13, U.S. Navy SEAL snipers shot and killed three of Capt. Phillips captors, at 7:19 p.m. local time on Sunday, after one of them pointed an AK-47 at his back. He was taken aboard the Bainbridge in good condition and uninjured and then flown to USS Boxer (LHD 4) for the medical exam. A fourth pirate had surrendered earlier and could face life in a U.S. prison.

April 15, U.S.-flagged merchant vessel the Liberty Sun was attacked by Somali pirates Tuesday, with automatic weapons and rocket-propelled grenades, but the pirates failed to board the ship which sustained light damage. USS Bainbridge responded to the attack but the pirates had departed by the time it arrived some six hours later. The Liberty Sun was headed to Mombasa, Kenya, from Houston carrying food aid cargo for African nations suffering from famine.

April 16, The Bainbridge pulled into Mombasa, Kenya, for a brief port call.

July 26, DDG 96 recently pulled into Manama, Bahrain, for a routine port call.

21 septembre, USS Bainbridge returned to homeport after a seven-month deployment.

April 2, 2010 Cmdr. Daniel D. Sunvold relieved Cmdr. Frank X. Castellano as CO of the Bainbridge during a change-of-command ceremony at Naval Station Norfolk.

September 21, USS Bainbridge departed Norfolk to participate in Joint Warrior 2010 exercise, off the coast of Scotland.

October 16, USS Bainbridge, along with USS Nitze (DDG 94), recently pulled into HM Naval Base Clyde at Faslane, Scotland, for a scheduled port visit.

November 9, The Bainbridge traveled 90 n.m. in rough seas to render assistance to the fishing vessel Abracadabra, after the crew reported a steering casualty while at sea, east of Delaware Bay.

January 4, 2011 USS Bainbridge departed Naval Station Norfolk for a scheduled deployment, in the U.S. 5th and 6th Fleet Areas of Responsibility, as part of the Standing NATO Maritime Group (SNMG) 2.

May 3, The Navy boarding team from DDG 96 freed 15 hostages from Pakistani fishing vessel, off the coast of Somalia, that had been seized and used as a mother ship for more than six months. The seven pirates surrendered when they saw the sailors approaching.

5 août, USS Bainbridge returned to Norfolk after a seven-month deployment. The crew conducted 27 counter-piracy operations in the Gulf of Aden, Gulf of Oman and Somali area.

August 25, The guided-missile destroyer emergency sortied from Naval Station Norfolk to avoid the approaching Hurricane Irene.

November 4, Cmdr. Bruce G. Schuette relieved Cmdr. Daniel D. Sunvold as CO of the Bainbridge during a change-of-command ceremony on board the ship at Norfolk.

July 1, 2012 USS Bainbridge recently completed a Selected Restricted Availability (SRA) at the General Dynamics NASSCO shipyard in Norfolk, Va. Underway for routine training on Sept. 17.

April 25, 2013 Cmdr. David J. Pearson relieved Cmdr. Bruce G. Schuette as the 6th CO of Bainbridge.

14 juin, USS Bainbridge departed Norfolk for a scheduled independent deployment in support of Operation Ocean Shield.

July 8, DDG 96 recently pulled into Naples, Italy, for a routine port call.

August 26, The Bainbridge anchored off the coast of Port Victoria, Seychelles, for a goodwill port visit. Inport Victoria again from Oct. 18-2?.

December 27, The guided-missile destroyer recently departed Haifa, Israel, after a liberty port visit. Inport Naples, Italy, in late December for turnover with the USS Nitze (DDG 94).

January 14, 2014 USS Bainbridge returned to Naval Station Norfolk after a seven-month deployment to the U.S. 5th and 6th Fleet AoR.

June 4, The Bainbridge is currently moored at Marine Hydraulics Industries (MHI) Ship Repair & Services shipyard in Norfolk, Va., for a Selected Restricted Availability (SRA).

7 novembre, Cmdr. Sean Rongers relieved Cmdr. David J. Pearson as commanding officer of the USS Bainbridge.

February 23, 2015 DDG 96 departed homeport for Independent Deployer Certification Exercise (IDCERTEX) and in support of Task Force Exercise (TFEX).

May 3, USS Bainbridge departed Norfolk for a scheduled deployment in support of Operation Ocean Shield.

May 10, The Bainbridge moored at NATO Fuel Pier in Ponta Delgada, Azores, for a four-day port call.

May 18, The guided-missile destroyer is currently participating in a multinational exercise Phoenix Express off the coast of Tunisia.

June 26, USS Bainbridge departed Souda Bay, Crete, after a routine port call and turnover with the USS Oscar Austin (DDG 79) Transited the Suez Canal on June 28.?

August 12, USS Bainbridge moored at Cruise Jetty in Port Louis, Mauritius, for a nine-day liberty port visit.

September 2, The Bainbridge transited the New Suez Canal northbound, becoming the first U.S. Navy combatant to do so since its official opening on Aug. 6.

October 18, USS Bainbridge conducted deck landing qualifications with an MH-60R Seahawk, assigned to Helicopter Maritime Strike Squadron (HSM) 46 Det. 6 and currently embarked aboard the USS Farragut (DDG 99), while underway in the central Mediterranean Sea.

October 23, DDG 96 moored at NATO Pol Pier in Gaeta, Italy, for a five-day port visit.

October 29, The Bainbridge moored at NATO Fuel Pier in Augusta Bay, Sicily, for a routine port call Transited the Strait of Gibraltar on Nov. 19 Inport Rota, Spain, from Nov. 20-21 Moored at Pontinha Pier in Funchal, Portugal, for a brief stop to refuel on Nov. 23.

December 2, USS Bainbridge returned to homeport after a seven-month deployment to the U.S. 5th and 6th Fleet Areas of Responsibility (AoR).

March 17, 2016 The Bainbridge is currently underway in support of the USS Dwight D. Eisenhower (CVN 69) CSG's COMPTUEX, as part of opposition forces.?

8 avril, Capt. Richard D. Brawley, Commander, Destroyer Squadron (DESRON) 28 relieved of duty Cmdr. Sean Rongers following an investigation into the storage of commercial fireworks onboard the ship in violation of Navy instructions, unlawful gambling aboard the ship contrary to Navy regulations, poor program management and a poor command climate. Cmdr. Martin L. Robertson, PCO of the Rotational LCS Crew 115, assumed temporary command of the USS Bainbridge.

May 2, USS Bainbridge moored at Berth 22, Pier 7 in Port Everglades, Fla., for a week-long port visit to participate in the 26th Broward County Navy Days Ft. Lauderdale.

May 13, Marine Hydraulics International LLC, Norfolk, Virginia, was awarded a $12,6 million contract for the Selected Restricted Availability (SRA) of DDG 96. Work is expected to be completed by January.

May 25, USS Bainbridge moored outboard the USS Farragut (DDG 99) at Red Hook Pier 12 in Brooklyn, New York, N.Y., for a six-day port visit to participate in annual Fleet Week New York City.

June 3, The Bainbridge moored at Berth 2, Pier 4 on Naval Station Norfolk after an 11-day underway.

June 11, DDG 96 moored at Nauticus Pier in downtown Norfolk for a two-day visit in conjunction with the 40th annual Harborfest Underway for local operations on June 13.

July 7, USS Bainbridge is currently moored at Berth 2, Pier 6 on Naval Station Norfolk Moored at Berth 5, Pier 6 on July 1?.

March 27, 2017 USS Bainbridge is currently moored at Berth 2, Pier 5 on Naval Station Norfolk.

June 10, The Bainbridge moored at Berth 6, Pier 7 after underway for routine training and search-and-rescue (SAR) operation off the coast of North Carolina Underway again from June 1?-13.

July 18, USS Bainbridge participated in a passing exercise (PASSEX), with the JS Harusame (DD 102) and JS Kashima (TV 3508), while underway off the coast of Virginia.

July 21, The Bainbridge moored at Berth 1, Pier 4 on Naval Station Norfolk Underway again from July 24-2? and Aug. 7-1?.

August ?, Cmdr. Patrick R. Murphy relieved Cmdr. Martin L. Robertson as commanding officer of DDG 96.

August 28, The guided-missile destroyer moored at Berth 5, Pier 6 on Naval Station Norfolk after underway for routine training.

October 13, USS Bainbridge moored at Berth 1, Pier 4 on Naval Station Norfolk after an 11-day underway for routine training.

October 28, The Bainbridge moored at Berth 1, Pier 9 on Naval Station Norfolk after a 10-day underway in support of multinational amphibious exercise Bold Alligator 17, off the coast of North Carolina Underway again on Dec. 4 Brief stop off Mayport, Fla., on Dec. 6 Moored at Wharf C2 in Naval Station Mayport from Dec. 8-11.

December 15, USS Bainbridge moored at Berth 2, Pier 5 on Naval Station Norfolk Underway again on Jan. ?.

February 28, 2018 The Bainbridge moored at Berth 2, Pier 6 after a 27-day underway in support of the USS Harry S. Truman (CVN 75) CSG's COMPTUEX, as part of opposition forces, in the Cherry Point, Charleston and Jacksonville Op. Areas.

April 11, The Bainbridge moored at Berth 6, Pier 7 on Naval Station Norfolk after a one-day underway off the coast of Virginia Underway again from April 17-18, April 30- May 1 and May 6.

May 9, USS Bainbridge moored at Wharf C2 on Naval Station Mayport for a two-day port call before participating in Submarine Commander's Course (SCC), with the USS Mitscher (DDG 57) and HMCS Charlottetown (FFH 339), at the Atlantic Undersea Test and Evaluation Center (AUTEC) range, off Andros Island, Bahamas Departed Bahamas on May 19.

May 28, The Bainbridge moored at Arsenal de Brest, France, for a brief stop to refuel Transited the English Channel eastbound on May 29 Transited the Great Belt Strait southbound on May 31.

June 1, USS Bainbridge moored at Berth 80a, Passenger and Cargo Terminal in Port of Klaipeda, Lithuania, for a two-day visit before participating in at-sea phase of a multinational exercise Baltic Operations (BALTOPS) 2018.

June 15, USS Bainbridge moored at Scheer-Mole, Tirpitzhafen Naval Base in Kiel, Germany, for a six-day port visit in conjunction with the city's annual Kieler Woche celebration Transited the Great Belt Strait northbound on June 21.

June 22, DDG 96 moored at Sondre Akershus Quay in Oslo, Norway, for a four-day liberty port visit Transited the Dover Strait southbound on June 28 Moored at NATO Fuel Pier in Ponta Delgada, Azores, from July 1-3.

July 9, USS Bainbridge moored at Berth 6, Pier 11 on Naval Station Norfolk Underway for Group Sail, in the Jacksonville and Charleston Op. Areas, as part of the USS Abraham Lincoln (CVN 72) CSG-12 on July 24 Conducted operations in the Virginia Capes Op. Area from Aug. 14-16.

August 17, The Bainbridge moored at Berth 2, Pier 1 on Naval Station Norfolk Moved to Berth 2, Pier 2 on Sept. 10 Moved to Berth 6, Pier 5 on Sept. 16.

October 17, USS Bainbridge departed homeport in support of the USS Kearsarge (LHD 3) ARG's COMPTUEX, in the Cherry Point and Jacksonville Op. Areas Brief stop at Naval Station Mayport on Oct. 25 Moored at Berth 5, Pier 6 on Oct. 31.

November 14, USS Bainbridge moored at Berth 4, Pier 5 on Naval Station Norfolk after a 12-day underway for Surface Warfare Advanced Tactical Training (SWATT) exercise, in the Cherry Point Op. Zone.

November 19, The Bainbridge moored at Berth 6, Pier 5 after a two-day underway for a missile exercise (MISSILEX), off the coast of Virginia.

January 26, 2019 USS Bainbridge departed homeport for a Composite Training Unit Exercise (COMPTUEX) and Joint Task Force Exercise (JTFEX) Moored at Wharf D2 in Naval Station Mayport for a brief stop on Feb. 23 Moored at NWS Yorktown for ammo onload from Feb. 26- March 3 Moored at Berth 4, Pier 7 on Sunday afternoon Underway again on March 27 Moored at Berth 6, Pier 7 on March 28.

le premier avril, USS Bainbridge departed Norfolk for a scheduled deployment, as part of the USS Abraham Lincoln CSG.

April 13, The Bainbridge transited the Strait of Gibraltar eastbound, along with the USS Abraham Lincoln, USS Leyte Gulf (CG 55) and SPS Mendez Nunez (F 104) Moored at Cruise Quay 2 in Port of Valencia, Spain, from April 15-21.

April 24, USS Bainbridge participated in a photo exercise (PHOTOEX) with the USS Abraham Lincoln, USS John C. Stennis (CVN 74), USS Leyte Gulf, USS Mobile Bay (CG 53), HMS Duncan (D37), SPS Mendez Nunez (F 104), FS Languedoc (D653) and USNS Arctic (T-AOE 8), while underway off the coast of Tripoli, Libya.

April 26, USS Banbridge moored at Multipurpose Pier in Port of Taranto, Italy, for the in-port phase of NATO exercise Mare Aperto 2019 Underway for at-sea phase on April 29.

May 2, Cmdr. Mary K. Devine relieved Cmdr. Patrick R. Murphy as the 10th CO of DDG 96 during a change-of-command ceremony on board the ship, while underway in the Ionian Sea.

May 5, The guided-missile destroyer transited the Strait of Messina northbound Transited southbound just after midnight on May 7 Transited the Suez Canal on May 9 Transited the Bab-el Mandeb Strait southbound on May 12 Moored at Berth 5, Khalifa Bin Salman Port (KBSP), Bahrain, from May 16-1?.

June 13, USS Bainbridge rendered assistance and evacuated 21 crew members from the Panamian-flagged M/V Kokuka Courageous, after the chemical tanker has been damaged "as a result of the suspected attack," while transiting approximately 70 n.m. east of Fujairah, U.A.E., en route to Singapore.

July 4, The Bainbridge conducted a replenishment-at-sea with the, while underway in the Gulf of Oman Transited the Strait of Hormuz northbound, escorting the USS Boxer (LHD 4), USS John P. Murtha (LPD 26), USS Harpers Ferry (LSD 49), USS Lewis B. Puller (ESB 3) and USNS Tippecanoe (T-AO 199), on July 18 Transited southbound on July 23 Transited northbound on Aug. ?.

August 10, USS Bainbridge moored in Hamad Port, Qatar, for a liberty visit to Doha Transited the Strait of Hormuz southbound on Aug. 15 Transited northbound on Aug. 2?.

October 5, The Bainbridge conducted a replenishment-at-sea with the USNS Alan Shepard (T-AKE 3), while underway in the North Arabian Sea Transited the Suez Canal northbound on Oct. 20 Transited the Strait of Gibraltar westbound on Oct. 25 Moored at Berth 3, Pier 1 on Naval Station Rota, Spain, from Oct. 25-26.

5 novembre, USS Bainbridge moored at Berth 2, Pier 5 on Naval Station Norfolk following a seven-month deployment in the U.S. 5th and 6th Fleet Areas of Responsibility (AoR).

November 23, The Bainbridge departed homeport for carrier escort duties with the USS Harry S. Truman (CVN 75) Moored at Berth 1, Pier 7 on Dec. 19.

January 15, 2020 USS Bainbridge moved to Berth 6, Pier 2 on Naval Station Norfolk for a brief stop before moved back to Pier 7 on Wednesday afternoon Underway again on Feb. 3 Moored at the NWS Yorktown for ammo offload from Feb. 3-8.

February 10, USS Bainbridge moored at Cruise Port in Freeport, Bahamas, for a four-day liberty visit.

February 20, The Bainbridge moored at Berth 5, Pier 1 on Naval Station Norfolk Moved "dead-stick" to Berth 6, Midtown Pier at Marine Hydraulics Industries (MHI) Ship Repair & Services shipyard on March 9.

October 2, USS Bainbridge moored at Berth 5, Pier 4 on Naval Station Norfolk after a two-day underway for sea trials, following a seven-month Selected Restricted Availability (SRA).

November 20, The Bainbridge moored at Berth 1, Pier 1 on Naval Station Norfolk after a 17-day underway in the Virginia Capes Op. Area Underway again on Dec. 7 Brief stop at Explosives Anchorage G3 before moored at Berth 6, Pier 14 on Dec. 11.

January 8, 2021 USS Bainbridge moored at Berth 1, Pier 1 on Naval Station Norfolk after a three-day underway for routine training Moored at NWS Yorktown for ammo onload from Jan. 12-14 Moored at Berth 1, Pier 5 on Thursday afternoon Underway again from Jan. 20-21 and Feb. 1.

February 9, USS Bainbridge moored at Berth 6, Pier 5 on Naval Station Norfolk Underway again on March 13 Moored at Wharf B3 on Naval Station Mayport from March 19-22 Moored at Wharf C1 from March 26-29 Returned home on April 2 Underway again from May 2-7, May 13-14 and May 22.

May 26, The Bainbridge arrived at the Atlantic Undersea Test and Evaluation Center (AUTEC) range, off the east coast of Andros Island, Bahamas Transited northbound, east of Great Abaco Island, just after midnight on May 28 Returned home on May 30 Underway for Group Sail, as part of the USS Harry S. Truman (CVN 75) CSG, on June 7.


Voir la vidéo: En 1970, les Iles-de-la-Madeleine, son histoire et ses perspectives de développement économiques (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Nouel

    C'est d'accord, c'est une excellente idée

  2. Ailfrid

    Bravo, cette phrase est tombée au bon endroit

  3. Yozshutaxe

    Aussi que nous ferions sans votre magnifique idée

  4. Ocunnowhurst

    Rappelé ... exactement, c'est vrai.



Écrire un message